Carnet d'UTMB : La tenue du coureur

Publié le par Yoyo

Dans la série "l'équipement pour l'UTMB", avant la description du sac et aprés la description du coureur (ici) et la description de l'entrainement (ici), voici, la description de la tenue du coureur au départ à 19h à Chamonix.

Pour faire simplement....de bas en haut .....

 

Les chaussures : des North Face Vapor Light.

Prix : 69,90 Euros (beaucoup moins en promo)

Poid : 720 g

Pourquoi ? parce que j'ai bouclé la boucle en North Face en 2003 et que rien que pour ça, j'ai pas envie de changer. Ensuite, pour une excellente accroche et une semelle trés cranté. Et puis, parce qu'elles sont larges sur l'avant du pied. Bref, c'est trés perso tout ça.

Et aussi : je vous parlerais plus tard du laçage particulier que je fais sur mes chaussures

Les minis guêtres : des Stop Run de chez Raidlight (NOUVEAUTE)

Prix : 20 euros

Poid : 110 g

Pourquoi ? au moins 3 bonnes raisons : d'abord, je mets depuis 2004 des semelles "podologique" pour courir. Ces semelles sont trés lisses et n'absorbent pas, comme les classiques semelles de propreté que l'on trouve dans tous les baskets, le sable ou le moindre minuscule cailloux. Du coup, je me retrouve trés souvent avec une gêne dans les chaussures et j'évite ce désagrément avec ....des minis guêtres. Le deuxième argument de choc, c'est mon pote Martin (...en résumé ...petits cailloux = empoule = abandon). Le dernier c'est que c'est peut être le secret de Dawa Sherpa qui en porte systématiquement en course alors .....

 

Les chaussettes : des Running 800 de chez Décathlon

Prix : 7 euros (tient, elles ont augmenté ?)

Pourquoi ? parce qu'elles sont pas chères (!!!), parce que je ne suis pas fragile des pieds et qu'elles m'ont toujours satisfaites. Par contre, j'ai effectué l'UTMB 2003 et pleins d'autres trails avec des bonnes grosses chaussettes de randonnée, avec des bonnes grosses coutures, bref, un truc qui normalement ne doit pas trop s'adapter à la course à pied mais qui pourtant va trés bien

Collant long : un corsaire de chez Quechua

Prix : 30 euros (en promo)

Pourquoi ? j'ai passé tout l'hiver en corsaire donc ....je continuerais cet été !!!!

 

 

 Slip (tiens le sujet qui fait rigoler) : un de chez DIM

Prix : ?

Pourquoi ? je vous invite à parcourir les entrailles du forum Ultrafondus pour retrouver un post sur ce sujet. Un sujet pas si anodin et pas si rigolo que ça si l'on considére que, dans l'ultra, chaque détail compte. Des irritations aux brulures, apparemment le choix de cet ustensile peut s'avérer pas si superflu que ça. Pour moi, ce sera un slip bien échancré de chez DIM.

Tee-shirt : Forclaz 900 light mc de chez Quechua

Prix : 34,90 Euros (c'est pas donné mais ...)

Pourquoi ? Parce que j'avais pas trouvé le tee-shirt idéal, le tee-shirt qui évacue bien la sueur, qui ne brule pas le dos avec sa maille technique, le tee-shirt qui, sous l'effet de la course, ne remonte pas dans le dos pour former un gros plis génant dans la bas du dos. Bref, celui là évite tout ça, c'est une merveille !!!!

 

 

Des manchons de cyclistes : au rayon cyclisme

Prix : ? (15 euros environ)

Pourquoi ? parce que c'est idéal quand on a chaud, puis froid (à l'ombre), puis chaud en montant, puis froid (en descente) ...etc....

Un porte dossard : Tikka de Petzl !!!!

Prix : 20 euros environ

Pourquoi ? parce que l'organisation impose 2 lampes. J'aurais donc une frontale + une tikka porte-dosssard. Parce que c'est galére de décrocher et raccrocher son dossard et qu'avec ce porte dossard, c'est nickel. Parce que la tikka, positionné à la ceinture, éclaire 1 à 2 métres devant moi et que c'est un élcairage impeccable en complément de ma frontale

 

Un bandeau : Buff de chez Buff

Prix : 15 euros (pour moi, offert à l'Endurance Trail)

Pourquoi ? Je connaissais pas et finalement, c'est trés pratique. Quand il fait chaud pour s'éponger, quand il fait froid en cache-cou, un petit ustensile fort utile tout le long de la course

Des batons : modéle "fixe" de ski de fond

Prix : 20 euros environ en fin de saison (en ce moment) au Vieux Campeur

Pourquoi ? parce qu'ils sont plus léger que le modéle 2 ou 3 brins, parce que les modéles réglables ont une facheuse tendance à se déserrer durant l'effort (qui a parlé de coureur_dahu !!!) et puis parcequ'en 2003, j'ai sorti les miens aux houches et que je les ai replié 2 jours plus tard à la maison (ils m'ont bien aidé pour le pot final, monter dans le train, allez jusqu'à la voiture ...etc...) 

 

Voilà, je crois que j'ai tout dit sur la tenue du Yoyo au départ. Le reste sera surement dans le sac à dos dont la description ne saurait tarder ou dans les sacs d'assistance dans les deux bases vies (description à venir également).

 

Publié dans Carnet d'UTMB 2005

Commenter cet article